Enfants atteints d’épilepsie: causes, symptômes et traitements

· 27 août 2018
Bien qu'il soit souvent très douloureux d'avoir des enfants atteints d'épilepsie, on peut déjà faire beaucoup en tant que parents pour leur fournir le traitement adapté. De cette façon, les enfants peuvent considérablement améliorer leur qualité de vie.

La plupart des enfants atteints d’épilepsie peuvent mener une vie normale. Même si la majorité d’entre eux a besoin d’un traitement pharmacologique, il existe aussi des cas qui ne le justifient pas. Selon un certain nombre de facteurs, l’épilepsie peut même disparaître avant l’âge adulte.

Connaître les causes possibles, les symptômes et les traitements liés à cette maladie vous permettra de la maîtriser chez votre enfant. Vous éviterez ainsi les mauvais moments, les soucis inutiles et, surtout, vous améliorerez largement sa vie.

Les enfants atteints d’épilepsie, quelles sont les causes ?

Les crises d’épilepsie sont produites par des décharges électriques anormales, provoquées à leur tour par un déséquilibre dans les neurotransmetteurs. Cela se déclenche quand il y a un excès de ces substances chimiques chargées d’envoyer des signaux entre les neurones.

De même, elles peuvent également être causées par une diminution de ces neurotransmetteurs. Toutefois, dans la plupart des cas des enfants atteints d’épilepsie, il s’agit d’un état idiopathique. Autrement dit, il se produit pour des raisons inconnues.

A un faible pourcentage, il existe des crises d’épilepsie cryptogéniques ou symptomatiques, qui ont lieu pour une raison quelconque. Elles peuvent apparaître suite à des maladies comme la méningite, les tumeurs cérébrales, les problèmes pendant ou après la naissance, les traumatismes, les malformations ou les accidents vasculaires cérébraux.

Dans certains cas, il y a des antécédents d’épilepsie dans la famille. De plus, on a trouvé des altérations dans les gènes ou les chromosomes.

Les symptômes de l’épilepsie chez les enfants

Un enfant est considéré comme atteint d’épilepsie quand il a vécu plus d’une crise ou des convulsions. De nombreux enfants présentent divers symptômes avant une crise ; par exemple, des maux de tête, des changements de comportement ou des troubles digestifs. Il se peut que ces indices passent inaperçus ou qu’il n’y en ait pas du tout.

Il faut souligner qu’une crise est différente d’une convulsion, car la première ne dure que quelques secondes ou quelques minutes. Certains types de crises sont toniques, ce qui signifie qu’elles provoquent une raideur totale du corps.

Les enfants atteints d'épilepsie peuvent avoir une vie normale si le traitement est adapté.

Les crises hypotoniques ou lipothymie produisent un malaise et une inactivité pendant quelques secondes. D’autre part, il y a les crises d’absence ; au cours de celles-ci, l’enfant a le regard perdu pendant quelques secondes.

Les convulsions sont caractérisées par des secousses musculaires dans tout le corps, incontrôlables et répétitives, avec une perte de connaissance totale. D’autres convulsions sont partielles et ont lieu sans perte de conscience ; elles affectent seulement une partie du corps.

Après une crise, l’enfant peut avoir une période de somnolence et peu de réactions aux stimuli pendant une heure.

Comment savoir si mon enfant est atteint d’épilepsie ?

La première chose c’est qu’il ait eu plus d’une crise ou convulsion pour que le spécialiste effectue une évaluation physique. Cela comprend un examen du corps de l’enfant et une recherche sur la durée, les types de mouvements et s’il y a eu perte de connaissance ou quelconque partie affectée.

L’évaluation est complétée par un électroencéphalogrammeCelui-ci mesure l’activité électrique du cerveau et sert à déterminer le type de convulsion ou de crise éprouvé par l’enfant ainsi que les causes possibles.

Les tests sanguins sont importants également car ils aident à diagnostiquer certaines maladies qui peuvent provoquer l’épilepsie. Si le neurologue le juge opportun, il conseillera aussi de faire une tomodensitométrie afin de vérifier la présence d’une lésion neurologique aiguë ou d’une autre maladie.

Enfin, l’IRM du cerveau est un examen qui peut révéler de nouvelles convulsions et l’endroit où elles se produisent dans le cerveau.

« L’épilepsie peut apparaître suite à des maladies comme la méningite, les tumeurs cérébrales, les problèmes pendant ou après la naissance, les traumatismes, les malformations ou les accidents vasculaires cérébraux »

Les traitements médicaux pour l’épilepsie

En général, les enfants atteints d’épilepsie ont besoin de médicaments. Néanmoins, vous devez garder à l’esprit que cette maladie est différente et complexe chez chaque enfant.

Par conséquent, tous les enfants ne réagissent pas de la même façon au même médicament, il n’existe donc pas de traitement universel pour tout le monde. Heureusement, il y a une grande variété de médicaments pour prévenir les convulsions appelés anticonvulsifs ou antiépileptiques. Ils visent à réduire la fréquence des crises ou des convulsions.

Il est extrêmement important de suivre correctement les instructions du médecin pour que le traitement soit efficace. La raison est que les médicaments agissent après un certain niveau dans le  corps.

De plus, il existe d’autres options pour certains cas d’épilepsie lorsque les médicaments n’améliorent pas la maladie. Par exemple, on utilise des dispositifs médicaux pour traiter les convulsions ainsi que des thérapies diététiques comme le régime cétogène ; c’est-à-dire sans glucides et en réduisant l’indice glycémique.

Dans les cas d’épilepsie grave, on a recours à la chirurgie cérébrale. Ces dernières ont été réalisées avec des résultats satisfaisants.

Les enfants atteints d'épilepsie peuvent arriver à l'âge adulte et ne plus présenter de signes de cette maladie.

Peut-on guérir de l’épilepsie ?

Souvent, l’épilepsie se soigne ou se contrôle avec des médicamentsCependant, cela dépend de plusieurs facteurs, comme le type d’épilepsie, la réaction au traitement anticonvulsif et l’âge auquel a lieu la première crise. Un autre facteur important est qu’il n’existe pas de lésions dans le système nerveux qui causent la maladie.

Les épilepsies symptomatiques sont difficiles à soigner, voire même à contrôler, parce qu’elles sont dues à une anomalie cérébrale. En outre, dans ce cas-là, les crises qui se produisent endommagent progressivement le système nerveux.