Donnez des options à votre enfant : ne lui dites pas quoi faire !

26 octobre, 2020
Lorsque vous éduquez vos enfants, la meilleure façon de cultiver leur confiance est de leur donner des options. Nous allons dès maintenant vous dire comment faire.

Donner des options aux jeunes enfants peut sembler une mauvaise idée mais, en réalité, ça ne l’est pas. Vous avez peut-être, dans votre enfance, entendu des choses comme « parce que je l’ai décidé ainsi, ne réponds pas ».

Il s’agit d’ultimatums non nécessaires à la bonne éducation des enfants : vous pouvez donner à vos enfants l’opportunité de prendre leurs propres décisions sans qu’ils se rendent compte que vous les avez guidés.

L’autorité à la maison doit toujours se trouver du côté des parents, mais cela ne signifie pas que les options ne constituent pas une bonne ressource éducative. Les parents offrent les options et les enfants sentent qu’ils ont le choix de décider par eux-mêmes.

Ceci les aidera à se sentir indépendants et à avoir un contrôle sur leurs choix. Il faut néanmoins bien procéder pour que les enfants ne se transforment pas en petits tyrans.

Comment offrir de bonnes options aux enfants ?

Pour que vos enfants grandissent en ayant confiance en eux, vous devrez leur donner des options, et vous devrez le faire de façon adéquate. Ne passez donc pas à côté des conseils que nous allons vous donner.

Pourquoi donner des options aux enfants.

Offrez deux options maximum

« Qu’est-ce que tu aimerais goûter ? ». Si vous ne voulez pas que votre enfant vous réponde tous les jours du chocolat ou de la glace, vous devrez lui donner deux options pour qu’il choisisse. Ceci vous aidera à conserver votre lucidité et à vous assurer qu’il se nourrisse bien. Votre enfant pensera avoir le contrôle de son choix, mais seulement jusqu’à un certain point.

Choisissez vos batailles et préparez le triomphe

Il y a certains domaines dans lesquels vous devez laisser libre cours à son imagination en termes d’options et la majorité d’entre eux seront probablement liés à l’heure d’aller se coucher.

Lorsqu’il s’agit des pyjamas que votre petit veut mettre et des livres qu’il veut que vous lui lisiez avant de s’endormir, il peut lui-même choisir. Cela permettra d’avoir une routine plus tranquille au moment d’aller au lit.

Chaque jour peut être différent mais ceci ne doit pas être gênant. Vous ne devez pas vous battre pour tout : vous devez plutôt choisir les batailles qui importent réellement. Cela ne signifie pas qu’il faille être permissif, bien au contraire. Il faut seulement savoir ce qui est prioritaire et ce qui ne l’est pas.

Permettez les négociations (jusqu’à un certain point)

Il est possible que, la majorité des soirs, vous ayez à faire face à des négociations sur le temps que l’enfant peut passer devant l’écran ou les jeux avant de dormir. En réalité, pour que cela ne se transforme pas en guerre, le mieux est de lui donner des options pour que l’expérience devienne plus pacifique.

Par exemple, il pourra choisir entre 10 minutes de télévision avec son dessin animé favori ou 10 minutes de vidéos sur le téléphone. Mais pas les deux. Il devra choisir ce qui lui plaît le plus.

Demandez-lui de quoi il a besoin et donnez-lui des options

Les enfants ont parfois des comportements auxquels nous ne nous attendons pas parce qu’ils ont besoin de quelque chose que nous ne leur donnons pas. Ce quelque chose se traduit généralement par du temps, des bisous, des câlins, des jeux…

Mais, pour pouvoir le savoir, vous devez le leur demander. Ce n’est qu’en posant la question que vous comprendrez l’importance de cette conversation avec vos petits.

Vous avez peut-être juste à leur dire qu’ils choisissent le nombre de bisous ou de câlins qu’ils veulent, ou qu’ils décident du jeu auquel ils veulent jouer. Leur donner l’occasion de prendre leur propre décision les rendra beaucoup plus heureux (et maman le sera également !).

Cultivez sa confiance et son indépendance à travers les options

À la fin de la journée, il est très important que vous ayez cultivé sa confiance et son indépendance. Personne n’aime qu’on lui dise quoi faire, et surtout pas un jeune enfant.

Deux frères sur une balançoire.

Permettre aux enfants de prendre leurs propres décisions leur fera croire en leur propre capacité à faire des choix. Cette confiance rendra vos enfants plus indépendants et ils seront probablement heureux de se sentir capables de décider.

Ils ne peuvent pas décider de tout

Certaines fois, vous ne pourrez pas leur donner de choix et vous devrez avoir une attitude plus autoritaire à ce sujet. Ceci n’a rien de mauvais. Vos enfants doivent apprendre que, même si vous leur donnez des options de temps en temps, vous aurez toujours le dernier mot.

Par exemple, si vos enfants veulent rester plus longtemps au parc alors qu’il est l’heure de rentrer, ils n’auront pas le choix. Ou si, le matin, vous devez partir tôt pour aller chez le médecin ou à l’école et qu’il est déjà tard mais qu’ils veulent dormir un peu plus, ils n’auront pas non plus d’options.

Il est donc important, en tant que père ou mère, que vous sachiez à quel moment il est bon de donner des options ou non. De cette façon, vos enfants auront confiance en eux pour prendre des décisions et apprendront à penser par eux-mêmes. 

En même temps, ils sauront qu’ils doivent vous écouter. Ceci leur apportera une sécurité, ce qui est indispensable dans leur développement.

 

  • García, T. (2019) Educar sin perder los nervios: Guía emocional para transformar tu vida familiar. Editorial: PlataformaActual