Doit-on s’épiler les poils pubiens ?

· 17 novembre 2018
Certaines personnes trouvent les poils pubiens attrayants, alors que d'autres veulent s'en débarrasser à tout prix. La chose importante à retenir de ce dilemme est que la santé doit rester la priorité face à l'esthétique.

La mode a poussé des centaines de personnes à arborer un corps sans poils. Beaucoup d’entre elles, influencées par la mode, épilent leur visage, leurs aisselles, leur ventre, leur dos et leurs jambes.

Cependant, l’extrémité d’en arriver à épiler la zone intime a provoqué des controverses et beaucoup se demandent s’il faut s’épiler les poils pubiens ou non.

Tout d’abord, rappelons que s’épiler des poils pubiens n’est rien de plus qu’une décision personnelle.

Avant de donner la priorité à l’esthétique dans cette zone sensible, qui est sans aucun doute plus agréable à l’oeil et au toucher, il est nécessaire de bien comprendre les avantages et les inconvénients de cette pratique en termes de santé, tant pour les femmes que pour les hommes.

Conséquences possibles de s’épiler les poils pubiens

Avant d’être un fashion victime, il est important que vous vous  documentiez sur les complications qui peuvent survenir lorsque l’on décide de s’épiler les poils pubiens.

Il est clair que toutes les peaux ne sont pas identiques, mais les inconvénients suivants sont généralement les plus fréquents chez les hommes et les femmes :

Irritation ou brûlures cutanées

Lorsque vous vous épilez les poils pubiens, vous remarquerez tout d’abord la douceur et l’apparence de cette zone intime. Cependant, après le passage du rasoir ou de la cire chaude, la peau souffre.

Dans la plupart des cas, l’utilisation de produits d’épilation peut provoquer une irritation et de graves brûlures de la peau, en raison de la nature délicate de la zone. Une mauvaise exécution de l’épilation provoque de graves problèmes de santé dans la zone intime.

Lacérations, bactéries et poils incarnés

Une mauvaise manière de faire lors de l’épilation des poils pubiens peut entraîner un inconfort pour un futur proche. L’utilisation inappropriée du rasoir pourrait provoquer des plaies cutanées et des infections.

En effet, grâce à l’humidité constante et à la température de la région génitale c’est un foyer idéal pour que se développent les bactéries.

Si vous ne savez pas réellement comment vous épiler vous pouvez vous couper ou obstruer les pores. Tout cela va retarder la cicatrisation.

Lorsque cela se produit, les poils ne poussent pas naturellement et se forment sous la peau. Ils provoquent souvent une inflammation, de l’inconfort et parfois cela peut engendrer une infection.

s'épiler les poils pubiens

Des démangeaisons et de l’inconfort

On peut utiliser différentes méthodes. Cependant, après chaque épilation, les poils repoussent. Cela peut provoquer une gêne et des démangeaisons.

La plupart des gens qui ressentent cette sensation ne peuvent éviter de se gratter. En plus de boucher les pores de la peau, cela peut provoquer une infection par contact avec des mains ou des ongles sales.

Un plus gros risque de contracter des maladies

Il se peut que le fait d’avoir des poils pubiens ne garantisse la protection de maladies vénériennes. Seul le préservatif vous garantit une protection efficace.

Cependant, avoir des poils pubiens expose moins la région génitale au contact direct, ce qui réduit les risques de contracter certains virus, tels que le Papillomavirus. Après l’épilation, la peau est plus exposée à ce risque.

« Avant de donner la priorité à l’esthétique dans cette zone sensible, qui est sans aucun doute plus agréable à l’oeil et au toucher, il est nécessaire de bien comprendre les avantages et les inconvénients de cette pratique en termes de santé, tant pour les femmes que pour les hommes. »

Comment s’épiler les poils pubiens avec maladie de la peau

Si vous souffrez de maladies telles que le diabète, le psoriasis ou l’eczéma, avant de procéder à l’épilation, vous devriez consulter votre médecin pour vous indiquer celle qui est la plus recommandée dans votre cas.

Avoir des problèmes de peau complique le succès l’exécution de l’épilation. En effet, cela pourrait entraîner de graves complications. Par exemple : douleur, inconfort et même des lésions infectieuses pouvant devenir très graves.

Poils Versus hygiène

De nombreuses personnes qui pratiquent l’épilation soutiennent que cela est lié à l’hygiène personnelle. Ils affirment également que de mauvaises odeurs apparaissent avec la présence de poils dans la région génitale.

Ce n’est pas tout à fait vrai. L’hygiène personnelle avec ou sans poils pubiens dépend de chaque individu. Avec une toilette intime régulière et suffisante, il n’y aura pas de raisons d’avoir des odeurs gênantes ou inconfortables.

s'épiler les poils pubiens

Les poils existent pour une bonne raison

Tout ce qui compose notre organisme a un but et une raison d’exister. Chaque partie du corps est là pour remplir une fonction. Concrètement, les poils pubiens n’échappent pas à cette logique.

Par conséquent, ils remplissent plusieurs fonctions parmi lesquelles nous pouvons souligner :

  • Ils forment une sorte de barrière protectrice qui empêche les virus et les bactéries extérieurs de provoquer des infections ou des maladies dans la région génitale. c’est-à-dire qu’il agit comme un rempart contre les envahisseurs.
  • Ils permettent à l’organe génital féminin de maintenir une température agréable et adéquate pour l’acte sexuel.
  • Les poils pubiens permettent de conserver l’odeur personnelle créée par des phéromones, qui transmet des signaux sexuels pour stimuler la libido du couple.
  • Ils limitent les risques d’irritation de la région génitale. Ils évitent également les rougeurs et l’inconfort causés par les frictions lors des rapports sexuels ou l’utilisation de vêtements trop moulants dans la région.

Vous pourriez vous être habitué à épiler les poils pubiens ou, au contraire, à ne pas les épiler. Quoiqu’il en soit cet acte est un moment de douleur.

Ce qui est important, c’est que vous en sachiez maintenant davantage sur les avantages et les inconvénients d’une telle pratique. Ce qui vous aidera à prendre la meilleure décision.

Enfin, n’oubliez pas de consulter votre médecin de famille pour discuter avec lui en profondeur de cette question. Avec vos antécédents médicaux à portée de main, il peut vous aider à déterminer s’il s’agit d’une bonne option de se raser ou non la zone intime.