Signes qu'un enfant pense au suicide

Il est très important d'être conscient des signes possibles de pensées suicidaires chez les enfants. Nous vous disons tout ce que vous devez savoir ci-dessous.
Signes qu'un enfant pense au suicide

Dernière mise à jour : 06 mai, 2021

Malheureusement, le suicide survient souvent sans avertissement, sans attendre, sans savoir ce qui s’est passé. Par conséquent, il est nécessaire d’être attentif aux signes, car ce seront eux qui nous diront si quelque chose ne va pas et cela pourra nous aider à arrêter ces pensées atroces dans l’esprit d’un mineur. Nous allons vous parler des signes qui indiquent qu’un enfant pense au suicide.

Le suicide chez les enfants est quelque chose de réel qui se produit vraiment, même si les adultes veulent regarder ailleurs en pensant qu’il ne les touchera jamais au sein de leur famille. Le suicide survient lorsque la personne (à tout âge) ne trouve pas d’autre moyen de sortir de la profonde souffrance et de la profonde douleur qu’elle ressent. C’est une profonde tristesse qui déforme et obscurcit la pensée.

Il est vrai qu’il est horrible de penser que les enfants, étant dans la fleur de l’âge, étant si innocents, sont capables de se suicider. Même si nous pensons que l’enfance doit être une période de bonheur absolu pour les plus petits, ce n’est pas toujours le cas. Par conséquent, il est nécessaire de savoir quels sont les signes les plus subtils.

Garçon regardant par la fenêtre en pensant au suicide.

Suicide chez les enfants

Le suicide chez les enfants survient entre 5 et 14 ans, et c’est à partir de cet âge qu’il peut être effectué avec plus de succès ; en fait, c’est l’une des causes les plus probables de décès chez les jeunes garçons et les jeunes filles.

À l’adolescence, il est plus critique, car ils se sentent sous pression, plus stressés, ils remettent en question leur identité, se retirent de leur famille, s’isolent, ils se sentent non protégés, ils déforment la réalité. Des troubles de la personnalité difficiles à diagnostiquer peuvent apparaître en raison de la fragilité de leur état, etc.

Lorsqu’un enfant ou un adolescent ne peut pas trouver un solide réseau de soutien d’amis ou dans sa famille, il se sent abandonné. Ce sentiment d’abandon pour eux est encore pire que la mort.

Il faut être conscient que le suicide peut être évité avec de bons conseils professionnels et, dans de nombreux cas, avec l’intervention d’un spécialiste. Mais en plus de l’importance de l’intervention professionnelle, il est très important d’être attentif aux signes qui peuvent être détectés afin de demander de l’aide au spécialiste dans les plus brefs délais.

Signes qu’un enfant pense au suicide

Certains signes peuvent indiquer qu’un enfant veut se suicider. Si vous pensez que votre enfant présente l’un d’entre eux, vous devez demander l’aide d’un professionnel dès que possible.

  • Il éprouve des difficultés à socialiser avec les autres.
  • Cela lui coûte ou il ne demande pas d’aide.
  • Il a une inflexibilité cognitive.
  • Il éprouve des difficultés à céder aux opinions différentes des siennes.
  • Il a tendance à avoir des pensées pessimistes sur la vie.
  • Il a une faible estime de lui-même ou présente un comportement timide ou renfermé.

Bien que ces signes ne sont pas forcément évidents, la réalité est que si vous croyez ou avez l’intuition que votre enfant peut avoir ce type de pensées, vous devez chercher de l’aide dès que possible.

Circonstances pouvant rendre l’enfant suicidaire

Certaines circonstances peuvent amener les enfants à avoir des pensées suicidaires. Voici quelques exemples :

  • Dépression
  • Troubles affectifs ou comportementaux
  • Troubles de la personnalité
  • Victime d’intimidation
  • Tentatives de suicide antérieures
  • Problèmes académiques
  • Trop de demandes sur sa personne
  • Perte d’un être cher
  • Divorce de ses parents
  • Violence ou maltraitance de toute nature
    Fille très triste avec un ours en peluche en pensant au suicide.

La meilleure protection pour un enfant qui pense au suicide

La meilleure protection sera toujours d’observer de près le comportement de l’enfant et de ne pas détourner le regard lorsqu’il est triste ou affecté pour une raison précise. Le plus grand facteur de protection contre le suicide est un solide soutien familial.

Pour qu’un enfant demande de l’aide, nous devons toujours être disponibles. À tout moment, en tout lieu. Il doit savoir que vous serez toujours à ses côtés. Vous devez le lui dire et le lui rappeler parce qu’il a besoin de vous pour le faire.

Même si vous savez que vous serez toujours à ses côtés, si sa perception l’empêche de le voir, alors ce ne sera pas si évident pour lui. Vous devez lui dire et également le démontrer par vos actions. Pour ce faire, vous devrez avoir une bonne approche et toujours ouvrir la voie du dialogue et de la communication.

Montrez votre inquiétude en prononçant des phrases telles que “Je veux t’aider“. Validez ses émotions pour qu’il apprenne à les canaliser correctement et qu’à aucun moment il ne se sent jugé. Cela signifie que les problèmes sont temporaires dans la vie, qu’une solution peut toujours être recherchée. Il est important de travailler sur l’estime de soi, sur les relations sociales et de maintenir un environnement agréable dans la vie de votre enfant.