L’oxyde nitreux, un analgésique pour l’accouchement

14 mai 2018
Pour les femmes qui veulent éviter la péridurale, il existe un moyen innovant de plus en plus utilisé dans le monde: l'oxyde nitreux. Il permet d'avoir un accouchement plus naturel, bien que la douleur se ressente un peu plus.

Avez-vous déjà vu dans des films ou des dessins animés le fameux « gaz hilarant » ? C’est de l’oxyde nitreux. Et, depuis quelque temps déjà, on s’en sert comme analgésique au moment de l’accouchement. La chose frappante, c’est que les résultats ont l’air d’être positifs. Aujourd’hui, nous regardons cette technique curieuse d’un peu plus près.

Des pays comme le Canada, l’Angleterre, la Finlande, la Suède et l’Australie utilisent habituellement ce gaz pour anesthésier les femmes pendant l’accouchement.

C’est un composant qui a un arôme légèrement sucré et faible en toxicité. En outre, pour ces occasions, on le mélange avec 50% d’oxygène supplémentaire. C’est ce qu’on appelle Entonol.

Quel est l’effet de l’oxyde nitreux ?

Lorsqu’on l’utilise comme analgésique, l’action de l’oxyde nitreux est de neutraliser la transmission cérébrale de la douleur.

Ses premières utilisations dans le domaine de la médecine étaient liées aux extractions dentaires. Bien sûr, c’était une douleur qui a peu à voir avec la douleur de l’accouchement.

En principe, les femmes éprouvent des étourdissements et de la relaxation. Certes, elles peuvent toujours ressentir de la douleur. Cependant, le gaz leur procure un sentiment de soulagement et contrôle la douleur.

En général, il sert tout seul d’agent analgésique. Comparé à l’anesthésie péridurale, son efficacité est un peu plus faible en termes de réduction de la douleur.

Les avantages de l’oxyde nitreux comme analgésique pendant l’accouchement

Dans certains pays, comme les États-Unis, on remet en question son fonctionnement. Il a même été interdit. Non obstant, l’oxyde nitreux possède les vertus suivantes :

  • Il a une action rapide. Parce qu’il ne se dissout pas dans le sang et d’autres tissus, il fournit une anesthésie rapide. En outre, son effet disparaît également peu de temps après la fin de son administration.
  • Il s’élimine efficacement. Cela se fait principalement à travers les poumons. Mais des diffusions minimales ont également été détectées à travers la peau. Le temps d’élimination approximatif est de deux minutes.
L'oxyde nitreux permet une naissance plus naturelle que la péridurale.
  • Ce gaz n’affecte ni le fœtus, ni la mère.  Il a également été prouvé qu’il n’a pas de conséquences négatives sur l’allaitement. En outre, il ne réprime pas les contractions utérines.
  • Il est facile à fournir. Il suffit juste de mettre un masque à la mère et, en quelques secondes, il entre dans sa voie pulmonaire. De plus, c’est la femme elle-même qui administre les doses.
  • La sensation d’accouchement naturel. Ceux qui l’ont utilisé soulignent que l’oxyde nitreux permet une naissance plus naturelle que la péridurale. Bien que la douleur se sente un peu plus, vous ne perdez pas la sensation ou le contrôle des poussées.
  • C’est moins cher que la péridurale. 

« L’accouchement est le seul rendez-vous à l’aveugle où tu es sûre que tu rencontreras l’amour de ta vie »
-Anonyme-

Comment l’utilise-t-on ?

La curiosité de cette méthode, c’est que c’est la mère elle-même qui dose l’inhalation. Comment ça marche? Une fois le masque placé et selon la phase d’accouchement, la femme effectue des inhalations plus ou moins profondes. Elle suit également les instructions de la sage-femme et des infirmières.

A chaque contraction, vous inspirez profondément et lentement. Comme il faut environ 30 secondes pour qu’il prenne effet, il coïncide généralement avec le plus grand moment de douleur. Une fois son effet parti, la contraction sera terminée.

Voici la base de son utilisation. Faire coïcider son point d’analgésie maximum avec la douleur maximale de la contraction. Habituellement, au bout de quelques tentatives, les parturientes réussissent.

L'oxyde nitreux est contre-indiqué en cas d'hypertension artérielle.

Les inconvénients de l’oxyde nitreux

Le premier a à voir avec l’intensité de la douleur. Comme c’est analgésique et non anesthésique, il réduit la douleur mais ne la supprime pas. Par conséquent, si cela devient insupportable, la femme devrait recourir à d’autres méthodes plus puissantes.

D’un autre côté, il génère souvent des nausées. Parfois, celles-ci peuvent être très embêtantes. Elles se produisent entre 25% et 30% du temps lorsqu’on l’utilise pendant l’accouchement.

Enfin, bien que dans une moindre mesure, d’autres effets secondaires peuvent également apparaître :

  • La bouche sèche.
  • De la somnolence.
  • Les oreilles qui sonnent.
  • Des altérations de la mémoire.
  • Des fourmillements.
  • Un sentiment d’euphorie.

Logiquement, il y a des cas dans lesquels son utilisation est contre-indiquée. C’est le cas quand la mère souffre de problèmes pulmonaires ou d’hypertension crânienne. Cependant, cela n’arrive pas très souvent.

En conclusion, nous pouvons dire que c’est une méthode sûre pour les femmes qui préfèrent l’utiliser. Au bout du compte, c’est un choix personnel. Toutes les femmes ne souffrent pas de la même manière.

 

A découvrir aussi