Les édulcorants sont-ils sans danger pendant la grossesse ?

Savez-vous quels édulcorants peuvent être consommés pendant la grossesse et ceux qu'il faut éviter à tout prix ? Nous vous disons tout.
Les édulcorants sont-ils sans danger pendant la grossesse ?

Dernière mise à jour : 02 juin, 2021

Tous les édulcorants disponibles sur le marché ne sont pas considérés comme sans danger pendant la grossesse. Certains peuvent augmenter le risque que le fœtus développe des malformations ou des problèmes de santé.

La première chose sur laquelle il faut être clair est que pendant la période de gestation, vous devez prendre le plus grand soin de votre alimentation. Il est important de répondre aux besoins nutritionnels pour assurer le développement du fœtus, tout en évitant l’ingestion de toxines qui pourraient lui nuire.

Édulcorants et grossesse

Il est important de catégoriser les différents types d’édulcorants afin de les étudier en détail : les édulcorants nutritifs et les édulcorants non nutritifs.

Édulcorants nutritifs

Ces édulcorants contiennent des calories. Les plus courants sont le saccharose, le dextrose et le maltose.

Femme enceinte utilisant la stevia dans son thé.

Ils sont considérés comme sans danger pendant la grossesse, bien que leur consommation en quantités excessives puisse augmenter le risque de développer un diabète gestationnel comme démontré par la recherche publiée dans Nutrients. En ce sens, il est recommandé de limiter la consommation de ces glucides simples.

Édulcorants non nutritifs

Dans ce groupe, vous pouvez trouver un grand nombre de produits d’origine chimique appelés également édulcorants artificiels. Tous ne sont pas considérés comme sans danger pendant la grossesse. Certains d’entre eux pourraient même augmenter le risque de développer des pathologies métaboliques, en plus d’affecter négativement la composition du microbiote.

En règle générale, les experts considèrent les éléments suivants comme sans danger :

  • Stevia.
  • Acésulfame de potassium. Sauf chez les personnes atteintes de phénylcétonurie et de maladie du foie.
  • Aspartame
  • Sucralose

Édulcorants que vous ne pouvez pas utiliser pendant la grossesse

Dans le groupe des édulcorants non nutritifs, certains sont à proscrire pendant la grossesse :

Saccharine

Bien que sa consommation soit autorisée chez l’adulte, des doutes subsistent quant à ses effets sur la physiologie de la femme enceinte. Certains articles, comme celui publié dans l’American Journal of Obstetrics and Gynecology , affirment que la saccharine pourrait générer une augmentation du risque de maladies chroniques, comme les maladies métaboliques.

Cyclamate

Certaines recherches ont associé la consommation régulière de cyclamate à une incidence accrue de cancer. Pour cette raison, son utilisation a été suspendue, en particulier dans le cas des femmes enceintes. Selon une étude publiée dans la revue Spectrochimica Acta, le cyclamate pourrait causer des dommages à l’ADN, qui sont liés à des problèmes de réplication, qui peuvent conduire à la formation de tumeurs.

Édulcorants que vous pouvez consommer pendant la grossesse

Bien que certains des édulcorants non nutritifs soient considérés comme toxiques, il en existe d’autres appartenant au groupe de nutriments que vous pouvez introduire dans votre alimentation. Cependant, la prudence est de mise à cet égard. Une consommation excessive de ces ingrédients pourrait être contre-productive pour la santé métabolique.

Fructose

Le fructose est le sucre des fruits. Il est contenu dans de nombreux aliments d’origine végétale, bien qu’il soit également administré librement dans des produits ultratransformés. Le fructose n’est pas bon pour la santé lorsqu’il est ingéré sous forme de boissons gazeuses sucrées. Aussi,  la meilleure option pour le régime alimentaire consiste à utiliser des purées de fruits.

Édulcorants naturels

Pot de miel.

Le miel et le sirop d’érable peuvent être inclus dans le groupe des édulcorants naturels. Toutefois, les deux contiennent une grande quantité de sucres, leur apport doit donc être modéré. Cependant, ils contiennent également des antioxydants et des composés bioactifs tels que la gelée royale.

Stevia

Dans le groupe des édulcorants non caloriques, la stévia est considérée comme le meilleur produit. Cependant, l’étiquetage doit être revu, car il est parfois commercialisé comme allégé en saccharine, ce qui peut présenter un risque pour la femme enceinte.

Il est important de choisir les bons édulcorants pendant la grossesse

Comme vous l’avez vu, choisir le bon édulcorant à utiliser pendant la grossesse est essentiel pour assurer une bonne santé. Une erreur à ce stade pourrait causer des problèmes dans le développement du fœtus, ainsi que des dommages au niveau cellulaire.

Cependant, il est recommandé de limiter l’utilisation de tous ces composés dans le cadre d’une alimentation saine. La consommation chronique pourrait conduire au développement de pathologies métaboliques, comme le diabète.