Le comportement psychologique d'un nouveau-né

Le comportement psychologique d'un nouveau-né va bien au-delà du sommeil, de l'alimentation et des couches sales. Le cerveau des bébés n'arrête jamais de travailler et de se développer !
Le comportement psychologique d'un nouveau-né

Écrit par Mara Amor López

Dernière mise à jour : 17 novembre, 2022

Même s’il semble qu’un nouveau-né ne fait que dormir, manger et salir ses couches, son cerveau ne s’arrête jamais de fonctionner, même lorsqu’il dort. Le développement psychologique d’un nouveau-né ne fait qu’avancer chaque jour et de nombreux changements se produisent dans son esprit.

Petit à petit, le bébé fait des progrès dans différents domaines et, parmi eux, dans sa croissance cognitive. Cela lui permet d’apprendre, de penser et de se souvenir. De plus, chaque fois que ses parents interagissent de manière positive, son comportement psychologique progresse. Dans cet article, nous allons vous parler du comportement psychologique de votre bébé afin que vous compreniez que son esprit ne s’arrête pas un seul jour. Le cerveau des enfants est une merveille !

Le cerveau du nouveau-né ne cesse de travailler

Les premières semaines d’un nouveau-né se transforment en un cycle sans fin : couches, dormir, pleurer, manger, salir, se mouiller. Durant cette étape, le visage et la voix de ses parents deviennent les seules sources de réconfort qu’il reconnaît. De plus, il arrive un moment où il associe sa mère au calme, à la chaleur et à la nourriture.

Lorsque nous parlons, berçons, chantons, caressons notre nouveau-né, nous soulageons tout l’inconfort qu’il pourrait ressentir. Il peut s’agir de gaz, de faim, de gêne ou du besoin d’être proche de sa mère. Cette proximité avec ses parents, tant émotionnellement que physiquement, lui permet d’évoluer plus facilement et de développer son cerveau.

Le premier moyen de communication du bébé est de pleurer. De cette façon, il exprimera s’il a chaud, froid, faim ou sommeil, entre autres.

Première forme de communication

Les pleurs font partie du comportement psychologique d’un nouveau-né. À travers ces derniers, il nous fait savoir que quelque chose ne va pas chez lui ou qu’il a besoin de quelque chose. Plus tard, sa communication comprendra également d’autres sons tels que des cris, des grognements, des soupirs ou des babillages.

Le petit peut aussi communiquer avec des gestes ou par des mouvements pour attirer notre attention. Il est important que les parents connaissent leur bébé et soient capables de reconnaître, simplement en le regardant et en écoutant son type de pleurs, ce qui lui arrive exactement. En général, il arrive un moment où, instinctivement, la plupart des parents sont capables de se rendre compte de ce qui leur arrive.

Le comportement psychologique d’un nouveau-né : que faut-il prendre en compte ?

Il ne faut pas oublier que pour stimuler la croissance et le développement cérébral d’un nouveau-né, il est nécessaire qu’il soit dans un environnement heureux, calme, aimant et stimulant. Tout cela favorisera le développement de la vue, de l’ouïe et du toucher de l’enfant.

Les bébés réagissent également aux sons autour d’eux qui attirent leur attention. Par exemple, ils peuvent réagir par un changement dans leur activité, comme arrêter de bouger les bras ou les jambes pour mieux entendre, ou tourner la tête vers la source du son pour voir d’où il vient.

Dès le deuxième mois de la vie de l’enfant, un changement est perceptible en lui. À ce stade, il est beaucoup plus réceptif et attentif à tout ce qui se passe autour de lui ; lorsqu’on lui parle, il semble même écouter. Il commencera bientôt à émettre des babillages et, en attendant, vous pouvez continuer à lui parler pour stimuler son activité cérébrale. Désormais, le bébé progressera à pas de géant et nous surprendra chaque jour par son incroyable développement.

Certaines façons d’encourager le développement du cerveau du nouveau-né peuvent consister à utiliser des hochets, des mobiles avec des sons et des couleurs vives ou des jouets avec différentes textures.

Concernant le comportement psychologique d’un nouveau-né, nous pouvons dire…

Comme vous l’avez vu dans cet article, un bébé salit bien évidemment ses couches, dort et mange, mais son développement psychologique va beaucoup plus loin. Dès sa naissance, son cerveau ne cesse de faire des progrès et, au bout de deux mois, ceux-ci se produisent plus rapidement. Il ne faut pas oublier que le cerveau d’un nouveau-né a besoin d’être stimulé pour augmenter son développement mental. Tous les progrès qu’il fait dès le premier instant seront positifs à l’avenir.

Les parents peuvent aider à cette stimulation à travers la présentation d’objets et de sons. De cette façon, son cerveau ne cessera jamais de fonctionner et cela l’aidera à apprendre de nouvelles choses au quotidien. Alors, ne sous-estimez pas le potentiel d’un bébé et ne vous dites pas qu’il ne comprend pas grand-chose à ce qui l’entoure, puisque son cerveau n’arrête pas d’acquérir des informations pour apprendre et se développer chaque jour.

Cela pourrait vous intéresser ...
Favoriser le développement du cerveau du bébé lors des 3 premiers mois
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Favoriser le développement du cerveau du bébé lors des 3 premiers mois

Le développement du cerveau du bébé de 0 à 3 mois est quelque chose de prodigieux, tout un processus de merveilleuses connexions neuronales.



  • Papalia, D. E., Olds, S. W., & Feldman, R. D. (1988). Psicología del desarrollo (Vol. 11). Mcgraw-hill.
  • Craig, G. J., & Baucum, D. (2001). Desarrollo psicológico. Pearson Educación.
  • Boccaccio, C., Dinerstein, N. A., Schapira, I., González, M. A., & Ascurra, G. (1994). Aspectos relacionados con el psiquismo y desarrollo del recién nacido. Rev. Hosp. Mat. Inf. Ramón Sardá, 13(2).