3e semaine de grossesse : symptômes, développement du bébé et recommandations

Au cours de la 3e semaine de grossesse, le processus de division cellulaire a commencé. Les premiers changements sont naissants, mais le processus commence principalement au niveau des hormones.
3e semaine de grossesse : symptômes, développement du bébé et recommandations

Dernière mise à jour : 09 mai, 2021

Au cours de la troisième semaine de grossesse, vous n’êtes probablement toujours pas au courant de votre état. Même si le processus de division cellulaire qui donne naissance au blastocyste, un ensemble de cellules avec des informations génétiques des deux parents, a déjà commencé.

Bien que votre bébé soit très, très petit et ressemble à un petit cercle, le tube neural a commencé à se développer, servant de base à l’origine du système nerveux central. Sa formation est extrêmement importante dans ce processus, car en cas d’anomalie, la survie du futur bébé serait en danger.

Les changements continueront au cours de la troisième semaine, cependant, cela peut encore prendre un certain temps avant que vous ne ressentiez les symptômes de base. Il est également probable que si vous passez un test de grossesse, ce dernier sera négatif. Si c’est le cas, ne désespérez pas: c’est quelque chose qui peut arriver, comme une petite hémorragie au cours du premier mois de grossesse.

Développement du bébé au cours de la troisième semaine de grossesse

Au cours de la troisième semaine de grossesse, votre bébé n’a pas de forme humaine bien définie. C’est juste une petite boule, légèrement plus petite qu’une graine de pavot, et s’appelle un blastocyste. Pour l’instant, votre bébé est un groupe de cellules qui vont se multiplier petit à petit pour devenir très prochainement un embryon.

Blastocyste
Un blastocyste est un embryon qui a une structure cellulaire composée d’un ensemble de cellules.

Au cours de cette 3e semaine, le bébé en cours informe la glande pituitaire de son existence afin que le cycle menstruel soit désactivé. Ceci est réalisé grâce à la production de l’une des hormones les plus importantes pendant la grossesse : la gonadotrophine chorionique humaine (HCG).

Cette substance est responsable du maintien des niveaux élevés d’œstrogènes et de progestérone, hormones essentielles au bon développement du bébé. Elle aide également l’utérus à maintenir la solidité de ses parois, ce qui est nécessaire pour empêcher le détachement du fœtus.

De la même manière, elle stimule le développement du placenta tandis que le liquide amniotique commence à augmenter dans le blastocyste. Cette substance vous protégera tout au long du processus votre grossesse.

Votre corps dans la troisième semaine de grossesse

Au cours de la troisième semaine de grossesse, votre corps ne subit pas de grands changements et vous ne ressentez pas non plus beaucoup de choses. En fait, les femmes qui n’ont pas planifié leur grossesse et ne font pas de suivi ne se méfieraient même pas de leur état.

La vérité est qu’il y a des changements au niveau hormonal. Certaines femmes disent qu’à ce stade, elles remarquent déjà une augmentation de la salivation et des changements de goût, ainsi que de l’irritabilité et de la fatigue.

D’autres, au contraire, assurent que jusqu’à des semaines plus tard, elles ne ressentent rien. Chaque femme enceinte est différente, tout comme chaque processus est différent. Les autres symptômes les plus courants cette semaine sont les suivants :

  • De faibles douleurs. C’est ainsi qu’on les appelle généralement les douleurs menstruelles, qui sont très similaires à celles qui surviennent au stade de l’implantation. Il sera donc normal que vous ressentiez une gêne dans les ovaires ou dans l’utérus durant cette semaine-là.
  • Des seins tendres. C’est l’un des symptômes les plus courants de la 3e semaine et ceux qui sont souvent confondus avec le début de vos règles. Vous ressentirez une douleur et leur taille augmentera.
  • Une sensibilité accrue aux odeurs. Au cours de cette 3e semaine, il peut être normal que vous soyez plus sensibles aux odeurs, pour la même raison, des nausées et des vomissements peuvent survenir si vous sentez des odeurs qui ne sont pas agréables. Bien que l’altération du goût, qui est également un autre des symptômes, puisse modifier la façon dont vous concevez certaines choses qui étaient auparavant agréables.
  • Des sautes d’humeur et de l’irritabilité. Les hormones de grossesse commencent à envahir tout votre corps, cela modifiera tout ce qui est en vous, vous serez donc plus sensible ou irrité que d’habitude.

En outre, il y aura d’autres symptômes qui pourront se présenter tels que :

  • Augmentation de la salivation
  • Fatigue et fatigue
  • Maux de tête
  • Écoulement vaginal blanc et dense
Grossesse semaine 3

Conseils et recommandations durant la 3e semaine de grossesse

Il est conseillé de commencer à éliminer les habitudes néfastes, comme le tabac ou l’alcool. Il en va de même pour la consommation de caféine, qui peut modifier les comportements de votre bébé. Il est important qu’à partir de maintenant, vous ne pensiez plus seulement à votre confort et à vos goûts, mais aussi à la créature que vous portez à l’intérieur.

Ne pas arrêter de fumer pendant la grossesse, par exemple, peut entraîner de graves problèmes. Cela provoque même un décollement du placenta ou de fausses couches. En fait, il existe des études qui indiquent que le tabagisme maternel est un facteur qui pourrait être impliqué dans le développement de l’obésité infantile à l’avenir.

Diminuer une activité que nous trouvons agréable peut être compliqué, mais rappelez-vous que votre santé est en jeu. La façon dont vous affronterez ces prochains mois sera fondamentale pour définir le bon ou le mauvais développement du fœtus.

Commencez à prendre de l’acide folique

S’il est vrai qu’il est conseillé de commencer à le prendre 3 mois avant la fécondation, si vous ne l’avez pas fait, vous devez commencer. Il y a beaucoup de femmes qui sont prises par surprise par la grossesse et qui n’ont pas été en mesure de planifier pour anticiper certains problèmes.

La consommation d’acide folique prévient les problèmes du tube neural, tels que l’anencéphalie et le spina-bifida. En plus des comprimés, il est possible de préparer un régime qui contient des légumes, des fruits et des légumineuses, sources naturelles de vitamines.

Femme prenant de l'acide folique
L’acide folique est essentiel pour une grossesse saine.

Ne mettez pas l’exercice de côté

De nombreuses mères arrêtent de faire du sport simplement parce qu’elles sont enceintes. Elles croient que, d’une certaine manière, l’exercice physique pourrait nuire au fœtus, ce qui est faux. Pendant la grossesse, il est plus que conseillé de rester active.

Il existe même des cours spécifiques dans les gymnases conçus pour les femmes enceintes. La pratique du yoga prénatal ou du Pilates est fortement recommandée, non seulement pour votre santé physique, mais aussi pour votre santé mentale. Sauf avis contraire de votre médecin, faites de l’exercice.

Consultez régulièrement votre médecin/gynécologue

Plus que jamais, vous devez consulter votre médecin et/ou gynécologue. En plus de vous informer sur votre santé et celle de votre bébé, le médecin/gynécologue effectuera divers tests pour éviter tout type de problème qui pourrait survenir.

N’oubliez pas que la grossesse n’est pas une maladie. À moins qu’il n’y ait un risque spécifique ou que le gynécologue ne le recommande, vous pouvez mener une vie normale. Avoir un bébé est un processus naturel, alors essayez de ne pas vous submerger.

Questions fréquentes

Si vous apprenez simplement que vous êtes enceinte et que la troisième semaine de votre grossesse est en train de s’écouler, il est tout à fait normal que vous ayez des questions, surtout sur le développement de votre bébé et les changements que vous pourriez ressentir, même sans vous en rendre compte. Voici quelques questions que vous pourriez vous poser.

Est-ce normal que je n’aie toujours pas de ventre ?

Oui, il est normal que vous ne sentiez toujours pas que votre abdomen grossit. N’oubliez pas qu’au cours de la troisième semaine de grossesse, votre corps ne subit pas de grands changements. Vous devrez attendre que votre bébé grandisse et se développe davantage pour que cela se voie.

Comment savoir si ce que je ressens est mon bébé ?

N’oubliez pas que dans votre cavité abdominale, il y a d’autres organes qui peuvent vous faire ressentir des sensations étranges. L’intestin, en particulier, effectue des mouvements péristaltiques, définis comme des mouvements involontaires qui peuvent être confondus avec ceux d’un bébé.

En tenant compte du fait que, comme nous l’avons mentionné, à ce stade, votre bébé n’est qu’un embryon qui commence à se former, il serait étrange de percevoir ses mouvements.

Dois-je suivre un régime spécial ?

Si vous êtes une femme qui prend soin de son alimentation, il est fort probable que des variations ne se produiront pas. Cependant, pendant la grossesse, il est très important que vous mangiez sainement, car tout ce que vous consommez nourrira également le fœtus.

En tenant compte du fait que cette semaine, le bébé commence à se former, il est important que vous consultiez un nutritionniste afin qu’il ou elle vous recommande un programme alimentaire. De cette façon, vous serez sûre que votre enfant reçoit les nutriments nécessaires pour se développer sainement.

La semaine des premiers changements

Les changements de la troisième semaine de grossesse sont naissants. Vous ne les remarquerez peut-être même pas. Mais quelque chose a commencé à bouger avec plus de vertiges et les hormones le signalent. Faites attention à votre corps et modifiez les habitudes qui ne sont pas saines pour que votre bébé grandisse bien dès le premier instant.



  • Maldonado-Durán, M., Sauceda-García, J. M., & Lartigue, T. (2008). Cambios fisiológicos y emocionales durante el embarazo normal y la conducta del feto. Perinatología y Reproducción Humana22(1), 5-14.
  • Figuero-Ruiz, E., Prieto Prieto, I., & Bascones-Martínez, A. (2006). Cambios hormonales asociados al embarazo: Afectación gingivo-periodontal. Avances en Periodoncia e Implantología Oral18(2), 101-113.
  • Olivar Bonilla, A. (2002). Cambios biológicos, psicológicos y sociales durante el embarazo. Rev. Fed. Odontol. Colomb, 37-51.
  • Velázquez, Nelson. (2014). La hormona gonadotrofina coriónica humana: Una molécula ubícua y versátil. Parte I. Revista de Obstetricia y Ginecología de Venezuela74(2), 122-133. Recuperado en 23 de marzo de 2021, de http://ve.scielo.org/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0048-77322014000200006&lng=es&tlng=es.
  • Bayona Rodríguez, Francy (2012). Desarrollo embrionario del sistema nervioso central y órganos de los sentidos: revisión. Universitas Odontológica, 31(66),125-132.[fecha de Consulta 23 de Marzo de 2021]. ISSN: 0120-4319. Disponible en: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=231224425013
  • Sanabria, J., Arce, J., Sierra, O., Gil, A. Tabaquismo materno como un factor posiblemente implicado en el desarrollo de la obesidad infantil. REV CHIL OBSTET GINECOL 2016; 81(6). Disponible en: https://scielo.conicyt.cl/pdf/rchog/v81n6/art13.pdf