Aide à domicile : 4 conseils pour accéder à ces services

17 novembre, 2020
De nos jours, les services d’aide à domicile sont devenus un soutien essentiel pour des centaines de familles qui ont besoin d’aide pour s’occuper des enfants, des personnes âgées ou simplement pour accomplir leurs tâches quotidiennes. Vous souhaitez en savoir plus ? Continuez votre lecture !

Avoir de nombreuses choses à faire au quotidien, tant à la maison qu’au travail, peut être accablant. S’occuper des enfants, aller les chercher à l’école, faire les courses, le ménage ou s’occuper d’une personne âgée malade rend les journées plus difficiles.

Cependant, grâce aux services d’aide à domicile, nous pouvons réduire notre dose de stress. Comment y accéder ? Que faut-il prendre en compte ?

Actuellement, il est possible de demander de l’aide pour presque tous nos besoins, qu’il s’agisse de s’occuper d’enfants ou de personnes âgées, ou d’aider à effectuer des tâches quotidiennes comme l’entretien de la maison, les courses ou le soin des vêtements. Il existe même une possibilité de conduite par une auxiliaire de vie aux rendez-vous médicaux, chez le coiffeur ou même chez des amis afin de maintenir le lien social par exemple, ou encore d’accompagnement dans la gestion des démarches administratives.

Les environnements personnels d'apprentissage

Nos conseils pour accéder aux services d’aide à domicile

Les services d’aide à domicile concernent principalement l’assistance aux personnes vulnérables ou en perte d’autonomie. De même, ils permettent d’aider ceux qui ne peuvent pas s’occuper de leurs enfants ou des tâches quotidiennes à la maison, par exemple, en raison de leur travail. En réalité, le service à la personne peut couvrir de nombreux besoins. Il est donc important de suivre certains conseils avant de choisir le type de prestation auquel vous allez recourir.

1. Déterminer vos besoins en matière d’aide à domicile

Pour commencer, demandez-vous précisément ce que vous recherchez en faisant appel aux aides à domicile. En d’autres termes, quels sont les besoins auxquels vous voulez répondre ? Il existe différents types de prestations ; une aide à domicile pour la garde des enfants ne sera pas la même que celle dédiée aux adultes âgés ou malades. La personne qui viendra vous secourir présentera également un profil différent si vous souhaitez une simple aide pour vos tâches domestiques.

Il existe différents professionnels dans le secteur de l’aide à domicile et leurs tâches sont assez réglementées.

Par exemple, une femme de ménage peut aider au nettoyage, à la préparation des repas et aux courses, mais elle n’est pas autorisée à s’occuper d’enfants de moins de 3 ans. S’il s’agit de personnes malades ou d’adultes handicapés, il est nécessaire de chercher une auxiliaire de vie qui puisse les assister dans leurs traitements ou s’occuper de leurs besoins fondamentaux tels que le bain et l’alimentation. D’autre part, dans le cas de la garde d’enfants de moins de 3 ans, il est nécessaire d’engager une nounou ayant au moins une expérience avec des enfants ou ayant passé le CAP Petite Enfance, ou encore une auxiliaire de vie sociale.

Une femme enceinte faisant ses courses.

2. Déterminer le budget et connaître les aides financières

Il convient de noter que le coût de l’aide à domicile dépend de plusieurs facteurs. Par exemple, le nombre d’heures ou de jours requis par mois. Il faut également prendre en compte l’indemnisation pour les heures de nuit, pour les jours fériés travaillés et pour des services supplémentaires tels que la conduite. Le prix peut également varier si des compétences spécifiques sont requises, comme l’utilisation de la langue des signes.

Il faut faire la distinction entre les actifs, les retraités et les personnes dans une situation de handicap en ce qui concerne les personnes ayant recours au service à la personne.

Notez ensuite qu’il existe différentes aides financières qui peuvent couvrir tout ou partie du coût de ces services d’aide à la personne.

Il est d’abord possible d’avoir accès à différentes aides financières publiques : le crédit d’impôts de 50%, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie versée par le Conseil départemental, le Plan d’Action Personnalisé délivré par la Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé Au Travail, les chèques Sortir Plus remis par la caisse de retraite AGIRC ARRCO, la Prestation de Compensation du Handicap accordée par le Conseil départemental, la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant versée par la Caisse d’Allocations Familiales… En outre, certaines aides sont déterminées en fonction des revenus ou sont limitées.

D’autres options s’offrent à vous selon votre situation : vous pouvez demander des aides temporaires auprès des mutuelles et compagnies d’assurance (comme après un retour d’hospitalisation) ou des CESU via votre comité d’entreprise. Selon les contrats, ces organismes peuvent vous aider à faire appel à ce type d’assistance.

3. Choisir une méthode de recrutement

Il existe plusieurs possibilités pour faire appel à l’aide à domicile : par contrat direct ou par l’intermédiaire d’organismes spécialisés dans le service à la personne. Mais quelle option choisir ? Voici les principaux avantages de chacune des options.

  • Contrat direct avec l’aide à domicile

Dans ce cas, le particulier est responsable de l’embauche de l’employé et de tout ce qui s’y rattache. En d’autres termes, l’employeur – autrement dit, vous – établira le contrat de travail (CDD, voire CDI) et sera responsable de la paie, de la déclaration des cotisations sociales, etc. En tant qu’employeur, vous devrez maîtriser le droit du travail avec tous les risques que cela comporte. Mais c’est vous qui choisirez votre salarié, son salaire et ses conditions de travail. Il n’y aura par contre pas de possibilité de le remplacer facilement, ce qui peut être problématique s’il s’agit d’une personne en situation de perte d’autonomie.

  • Contrat par le biais d’agences d’aide à domicile

Les organismes spécialisés dans le service à la personne proposent deux options en fonction de leur statut mandataire ou prestataire.

La première consiste en tant que mandataire à guider le particulier et à gérer toutes les procédures administratives. Toutefois, la personne qui fait appel à la société d’aide à domicile conserve son statut d’employeur. L’avantage est que le coût horaire est plus faible par rapport à un contrat avec une entreprise prestataire, que vous êtes accompagné et que vous pouvez choisir le type de service. Le fait de rester employeur signifie par contre que le droit du travail s’applique là aussi.

Bien entendu, ces sociétés d’aide à la personne offrent également des contrats prestataires qui prennent tout en charge. En d’autres termes, l’entreprise d’aide à domicile devient l’employeur et s’occupe de toute la procédure, du choix du professionnel à la gestion administrative, en passant par le remplacement en cas d’absence sans frais supplémentaires. Ces agences s’occupent également de tout ce qui concerne les questions juridiques et simplifient le recrutement.

Alors, comment choisir ? Comme nous l’avons mentionné, tout dépend des besoins et du budget. Pour des raisons évidentes, les services complets fournis par des organisations ont un coût horaire plus élevé. Toutefois, leurs avantages en font l’option la plus attrayante. En tout état de cause, il convient de rappeler qu’il existe des aides financières pour y accéder.

4. Faites-vous conseiller dans le choix d’une aide à domicile

Chaque situation présente ses propres particularités et il n’est pas toujours évident de savoir quel type d’aide à domicile est nécessaire dans la vôtre. C’est pourquoi de nombreuses organisations proposent des visites à domicile pour présenter leurs services et évaluer en détail les besoins du foyer. Cela permet de planifier un projet individualisé et complet. En outre, cette visite sert à établir le budget et mettre en place d’autres procédures.

Vous ne profitez pas encore de ces services ? Peut-être est-ce ce dont vous avez besoin aujourd’hui pour faire face à une situation au quotidien devenue trop lourde à porter. Faites confiance aux experts de l’aide à domicile !